© Global Education and Skills Foru / AFP

 

L’enseignant kényan Peter Tabichi avec le Global Teacher Prize lors d’une cérémonie à Dubaï présentée par l’acteur Hugh Jackman et à laquelle assistait le prince héritier de Dubaï, Hamdan bin Mohammed Al-Maktoum.

 

Originaire d’une région rurale du Kenya, Peter Tabichi a la particularité de verser la majeure partie de son salaire pour aider les élèves les plus pauvres. Inutile de dire qu’il sait déjà ce qu’il va faire avec le million de dollars qui lui a été remis ce samedi 23 mars pour agrémenter son prix du Meilleur enseignant du monde décerné lors d’une cérémonie à Dubaï animée par l’acteur Hugh Jackman. Pour la petite histoire, le Global Teacher Prize est un concours créé par la fondation Varkey, du nom d’une famille indienne installée depuis les années 1950 à Dubaï, dans les Émirats arabes unis. Elle y a fait fortune en créant des réseaux d’écoles privées, d’abord destinées aux enfants des expatriés occidentaux ou du sous-continent indien, venus dans le Golfe après le boom pétrolier. Pour ce qui concerne Peter Tabichi, enseignant engagé s’il en est, il figurait parmi 10 finalistes de diverses nationalités sélectionnés pour cette 5e édition annuelle de ce concours international dont l’objectif est de valoriser le métier d’enseignant.